Présentation

Fermer a- L'orchestre à Plectre

Fermer b- L'Estudiantina

Fermer c- Les instruments

Fermer d- Musiciens

Fermer e- Répertoire

Fermer f- Calendrier

Fermer g- Discographie

Fermer h- Administratifs

Fermer i- Revue de presse

Fermer j- Echanges

Fermer k- Les cours

Moments forts

Fermer 1- Chronologie

Fermer 2- Concerts

Fermer 3- Concours

Webmaster - Infos
Visites

   visiteurs

   visiteur en ligne

right2- Concerts - 2007/12/09 Concert au théatre avec l'OS de Lyon

ROANNE, CAPITALE D’UNE RENCONTRE NATIONALE

PLECTRES ET ARCHETS

 

 

Ce dimanche 9 décembre après-midi le public a répondu présent à l’invitation que lui avait faite l’Estudiantina de Roanne. Il a également montré son enthousiasme vis-à-vis de l’évènement proposé : une première nationale, la rencontre d’un orchestre à plectres avec celle d’un orchestre symphonique. Ainsi, pendant près d’une heure l’Estudiantina de Roanne et l’Orchestre Symphonique de Lyon, dirigés tour à tour par Magalie Recorbet et Jean Pierre Prajoux, se sont appliqués à proposer des pièces variées, tant classiques que modernes.

 

 

Après l’interprétation de cinq danses extraites des Sonates en trio d’Arcangelo Corelli, les 80 musiciens expriment toute la solennité d’une œuvre écrite par Gabriel Fauré : « Le Cantique de Jean Racine ». Changement d’atmosphère avec une pièce contemporaine de Dominik Hackner : « Sketch-Book ». Aux bouts des doigts des mandolines, violons, mandoles, altos, guitares ou encore violoncelles s’ensuivent des mouvements dansants et rythmés, tendus ou farouches. Les instruments à vent de l’orchestre symphonique s’immiscent avec bonheur à travers ce tapis de notes. Le public réserve une véritable ovation à la dernière œuvre « The song of japanese autumn » de Yasuo Kuwahara. La complicité des deux orchestres, qui tenait de la symbiose, a offert un véritable délice musical aux auditeurs à travers cette représentation scénique de la naissance de l’automne au Japon. Des frissons ont parcouru nombre d’entre eux lors de l’entrée de la mandoline solo, Séverine Palabost. Sa virtuosité, la pureté de sa sonorité instrumentale ont également été particulièrement remarqués durant la première partie du concert où chaque orchestre a proposé un programme original et riche en variations. L’Orchestre Symphonique de Lyon a ainsi donné une brillante interprétation de la Symphonie n° 7 de Beethoven sous la direction expressive de Jean Pierre Prajoux.
 

 

 

 

A l’issue du concert, ce sont des pluies d’éloges qui ont atteint le hall où tous les musiciens se retrouvaient pour le verre de l’amitié. Monsieur Cellier, conseiller général délégué à la culture, aux sports et au tourisme ainsi que monsieur Déchelette, président de la fédération musicale de la Loire ont félicité les deux orchestres pour la qualité des interprétations et ont salué cette belle initiative permettant la rencontre plectres et archets.

 

Cette belle aventure musicale est un formidable élan pour l’Estudiantina de Roanne qui souhaite faire évoluer l’avenir de ces instruments que sont la mandoline ou la mandole tant à Roanne qu’aux niveaux régional et national.

 


Date de création : 11/01/2008 @ 00:08
Dernière modification : 14/05/2008 @ 22:50
Catégorie : 2- Concerts
Page lue 2881 fois

Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !

Nous contacter
Mail4.gif
Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
S'abonner
Se désabonner
22 Abonnés
Recherche



Préférences

Se reconnecter
---

Votre nom (ou pseudo) :

Votre code secret


 Nombre de membres 12 membres


Connectés :

( personne )
© Skin by Charly - Guppy Skins  W3C CSS  Skin adaptation v4.6 - charli77 Skins
^ Haut ^